Creation site internet

Création site internet, e-commerce, référencement, maquette gratuite, vidéo entreprise, devis site internet

Appelez nous : 05 34 47 55 97  Support technique 24/24 et 7j/7 par mail

Avec en tête d'affiche Internet Explorer 6 (IE6), Google poursuit sa chasse aux anciens navigateurs Web. À partir du 13 mars prochain, ils seront toujours acceptés sur YouTube mais pas forcément les bienvenus.

internet_explorer_faille

Selon les statistiques mondiales de Net Applications, Internet Explorer 6 détient encore une part de marché de près de 20 %, ce qui en fait le deuxième navigateur le plus utilisé au monde derrière IE8 ( 22,3 % ). Même si ces chiffres sont variables en fonction des instituts spécialisés, IE6 fait toujours partie des têtes d'affiche.

Ce navigateur Web date de 2001 et a reçu sa dernière mise à jour en août 2004. Intégré par défaut dans Windows XP, Microsoft va en assurer le support jusqu'en avril 2014. Le problème est que ce navigateur, qui parmi les plus anciens bénéficie du plus grand nombre d'utilisateurs, est devenu presqu'obsolète lorsque l'on parle respect des standards du Web, sans compter des mécanismes qui font défaut en matière de sécurité informatique.

IE6 est ainsi devenu la cible d'une véritable campagne de dénigrement réclamant sa mort, à laquelle Google semble vouloir contribuer. On savait déjà que le support de IE6 sera progressivement arrêté dans YouTube. Google a ajouté d'autres services à la liste avec Google Docs et Google Sites ( création de sites Web ou wikis pour groupes ).

Cette annonce a été faite sur le blog officiel de Google à destination des entreprises. Ce n'est évidemment pas anodin car si IE6 est encore tant présent, c'est en grande partie eu égard à son utilisation en milieu professionnel. Pas sûr toutefois que Google Docs soit suffisamment établi en entreprise pour susciter la fin de quelques habitudes.

À partir du 1er mars 2010, Google Docs et Google Sites ne fonctionneront pas correctement avec IE6. Google évoque des fonctionnalités clés et des nouvelles qui feront leur apparition. IE6 n'est pas le seul visé, et l'avertissement vaut aussi pour tous les navigateurs " très anciens ". Dans les choix de migration possibles, Google cite au minimum : IE7, Firefox 3.0, Google Chrome 4.0, Safari 3.0. On remarquera que Google ne fait étrangement pas mention d'Opera et a basé son " minimum vital " sur des versions qui ne sont pas de première jeunesse à l'exception notable de Google Chrome 4.0.

La question de l'utilisation de IE6 est aussi récemment revenue sur le devant de la scène suite à la médiatisation de la faille utilisée pour cyberattaquer... Google et d'autres sociétés. Lors de cette " crise ", Microsoft a vivement conseillé le passage à la version 8 d'IE afin de bénéficier de ses améliorations de protections de sécurité.

(article de www.generation-nt.com )